* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

invasion of the blood farmers

invasion of the blood farmers

invasion of the blood farmers

Un bled paumé des Etats-Unis. Un bar rempli de fermiers. Un homme couvert de sang entre dans le bar et meurt.
Le Docteur Anderson reçoit un échantillon du sang qui maculait le corps. Après de nombreux tests, il découvre la raison de la mort de l'homme, et en fait part à son assistant et futur gendre : Don. En effet, mystérieusement, le sang de l'homme semble se multiplier infiniment, ce qui a provoqué littéralement l'explosion de ses artères.
En fait, les responsables de cette boucherie sont une ancienne race oubliée, les druides, qui cherchent le sang qui sauvera leur reine, maintenue en vie dans une caisse de verre. Deux d'entre eux, attardés et déguisés en fermiers, leur servent de bras pour kidnapper et pratiquer l'aspiration du sang.
Mais ces deux fermiers n'hésitent pas non plus à assouvir leurs désirs morbides au passage en tuant tout ce qu'ils peuvent. Et la fille du docteur Anderson, la belle Jenny dont Don est amoureux, va bientôt en faire les frais.


invasion of the blood farmers

"Invasion of the Blood Farmer" est le fait d'un couple mythique du cinéma bis : les époux Findlay. Ca ne vous dit rien ? Vous avez pourtant dû entendre parler de "Snuff", le film qui lança la légende urbaine des "snuff movies". On leur doit aussi le pas-si-mauvais-que-ça "Shriek of the Mutilated", un de mes films préférés de Yéti, légèrement déjanté. Et bien, tout ça, c'est grâce à Roberta et Michael Findley.
Ca met pas l'eau à la bouche ça ?
Et diable, que le film commence bien ! Gros plan sur un homme recouvert de mercurochrome... pardon, de sang, agonisant mais marchant encore, crachant l'hémoglobine avec des mimiques dignes des plus grands amateurs du cinéma... et des cris à vous faire mourir de rire.


invasion of the blood farmers

Et, si le budget est éminemment faible, l'histoire attire l'attention. Le sang qui se multiplie, quelle bonne idée ! On en vient presque à se dire qu'on va passer un bon moment.
Presque...
Car on se rend bien vite compte qu'on va surtout avoir le droit à pas mal de blah-blah inconsidérés et relativement ennuyeux. Et à des scènes assez longues montrant un tube de plastique glougloutant qui aspire le sang des victimes.
Quant aux fermiers annoncés dans le titre, ils sont là, heureusement. Car ils sont incontestablement ce qui rend le film regardable : maquillages ridicules, postures et expressions à couper le souffle d'amateurisme, ce sont des personnages guignolesques, bêtes et méchants. La scène où le plus fou des deux court après un chien pour le manger est assez mémorable...On croirait presque voir revivre devant nos yeux les méchants "rednecks" de "2000 Maniacs".


invasion of the blood farmers

Malheureusement, leur rôle s'efface peu à peu pour laisser place aux gourous des druides, et à l'histoire de la reine qu'il faut sauver. Dommage.
Et à vrai dire, je regrette un peu que l'histoire partent dans tant de sens : entre l'histoire d'une clé perdue, qui s'ajoute au savant, ami de Anderson mais aussi adepte de la "secte", plus le kidnapping de Jenny, etc.... Trop d'histoires tuent l'histoire, surtout quand le tout est assez mal homogénéisé.
Pour ce qui est de la réalisation d'une façon générale... Attendez, laissez moi rire quelques secondes.
On peut dire que c'est pas trop mauvais, à condition d'oublier le jeu des acteurs, le cadrage, la cohérence de l'ensemble, les plans jours/nuits qui se mélangent. Ed Adlum n'est pas un grand réalisateur, mais il y met du sien. Cela rend le tout attendrissant. Mais attention : considérant que le film a le budget d'un sandwich, ils aurait pu faire pire. Bien pire.


invasion of the blood farmers

Mais ce qu'on retiendra le plus de ce film, c'est l'ennui. Ennui incroyable devant les dialogues insipides. Ennui devant la linéarité de l'histoire qui n'offre aucune place à la surprise. Ennui devant des scènes interminables qui n'apportent rien à l'histoire.
Pourtant, il y a quelques scènes légèrement gores qui viennent vous réveiller de temps en temps. Les quelques scènes avec les fermiers sont amusantes aussi. Mais, est-ce que cela suffit ? Non... Malheureusement.
Reste que "Invasion of the Blood Farmers" est un monument d'approximation qui peut ravir les fans de navets. Je trouve cependant qu'il lui manque la pointe de charme qui fait la vraie différence.


maht

Affiche(s)

jaquetteposteraffiche