* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

tokaido yotsuya kaidan

tokaido yotsuya kaidan
Aka: horreur à tokaido, histoire de fantômes japonais, the ghost of yotsuya, ghost story of yotsuya

tokaido yotsuya kaidan

Iemon, un samouraï déchu, désire ardemment épousé Iwa, fille du seigneur local. Malheureusement, et malgré son insistance, son rang ne lui permet pas d'épouser la belle. Se faisant accuser de tous les maux par le seigneur alors qu'il lui demande la main de sa fille, Iemon sort son sabre et le tue, plein de rage. Mais il se rend compte un peu tard qu'il vient de commettre l'irréparable.
Heureusement, Naosuke (son servant), l'aide à camoufler le meurtre, en le mettant sur le dos d'un bandit de grand chemin. En échange, il demande à Iemon de tuer Yomoshichi, le fiancé de Sode (la soeur de Iwa), dont il est amoureux.
Cela sera fait lors d'un voyage : ils mettront encore ce meurtre sur le dos du bandit.
Deux ans plus tard, Iwa vit avec Iemon, et Sode avec Naosuke. Les deux hommes ne se voient plus qu'en cachette, et chacun à ses problèmes : Iemon se lasse de sa vie désolante et sans le sous d'avec Iwa.
Naosuke lui, est heureux et vend des potions. Malheureusement, Sode se refuse à lui tant que ne sera pas vengée la mort de Yomoshichi.
Les deux hommes décident de s'allier à nouveau : Iemon devra tuer le bandit, et Naosuke aidera son maître à se débarrasser de Iwa, afin qu'il puisse épouser une riche héritière de la région.


horreur à tokaido

L'histoire de "Tokaido Yotsuya Kaidan" est donc somme toute classique puisqu'elle est tirée d'une légende traditionnelle maintes fois mise en image. Et je ne vous apprendrai rien en vous disant qu'Iwa se vengera en revenant d'entre les morts.
Toute la première moitié du film place les personnages et l'histoire, sans aucune scène fantastique. A mon goût, c'est pourtant la partie la plus intéressante, car elle met en scène des personnages complexes : le jeu fin des acteurs laisse entrevoir la tragédie inéluctable.
Le ronin Iemon est trouble : sans maître, il n'en conserve pas moins son rang de samouraï, fut-ce des moindres. Qui plus est, il aime véritablement Iwa. Pourquoi commet-il ce meurtre irréparable ? Nul le sait, sans doute la folie de l'amour.
C'est là qu'intervient le second personnage essentiel du film, Naosuke. Ripailleur, mauvais esprit, il est le "Iago" de Iemon, l'incitant souvent au pire. Car hormis le premier meurtre, tous les autres seront de sa volonté, soit par le chantage, soit par l'embrigadement de Iemon .
Iemon suivra toujours les mauvais conseils de son servant, ce qui prouve le peu de discernement du personnage, mais aussi le place en victime en même temps que bourreau.


tokaido yotsuya kaidan

Les femmes, elles, ne tiennent pas de rôle véritable pendant cette première partie. Elles ne sont que des moteurs et des victimes.
Pourtant, dans la seconde partie, c'est elles qui initieront l'entrée du fantastique. Elles deviennent essentielles, car c'est Iwa (ou plutôt son fantôme) qui vengera tout ce petit monde. Et c'est Sode qui découvrira le pot-aux roses au sujet de son ex-futur mari.
Dans cette seconde partie, Iemon change radicalement. Alors qu'il était un homme assez droit (samouraï oblige), malmené par sa mauvaise conscience en la personne de Naosuke, il devient un personnage torve, cupide, sans regret ni remord (avant que sa femme morte ne vienne lui chatouiller les pieds pendant qu'il dort).
Etrange changement de comportement qui m'a laissé perplexe. Iemon perd tout son caractère tragique d'homme malmené par son destin pour devenir un simple et vulgaire 'méchant'. Dommage.


horreur à tokaido

Je disais donc, étrangement, et malgré mon goût pour le fantastique, j'ai trouvé la seconde partie de "Tokaido Yotsuya Kaidan" moins intéressante. Pourtant, les effets sont des plus sophistiqués : apparitions/disparitions terrifiantes de la défunte, maquillages du plus bel effet (surtout en considérant l'époque), admirable jeu de caméra, de miroirs, le tout soutenu par une lumière très travaillée et créant une véritable ambiance, etc...
Et pourtant, mon intérêt s'est dissipé un petit peu. De fait, l'histoire très riche de la première partie laisse place à la vengeance pure et simple du fantôme, ce qui implique un changement de rythme assez déconcertant : la seconde partie est plus rythmée, plus mouvementée que la première partie, qui était assez lente. Rythme qui me convenait assez bien.


tokaido yotsuya kaidan

Reste que le "Tokaido Yotsuya Kaidan" est tout de même très intéressant, et mélange agréablement des scènes d'épouvante assez surprenantes à cette histoire somme toute banale de samouraï. Très moderne dans sa forme (mais pas sur le fond), je retiens la qualité de l'intrigue, la beauté des décors et le magnifique jeu des acteurs.
La peur enfin, est joliment distillée, parfaitement maîtrisée par un réalisateur qui a l'habitude, et ça se voit, de mettre en scène des fantômes.
Bref, un bon petit film de fantômes, prenant, qui sait faire peur mais qui sait aussi intéresser avec des personnages attachants et complexes, et une histoire tragique qui vous prendra aux tripes.
A voir.


maht

Affiche(s)

jaquette