* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

killdozer

killdozer

killdozer

Sur une petite île du pacifique, six travailleurs préparent l'arrivée de foreuses et autres joyeusetés, qui doivent être livrées dans cinq jours
Mais alors qu'ils sont en train de creuser, un des bulldozers bute contre une grosse pierre poreuse. La machine est coincée, et le conducteur appelle à l'aide. Le chef de chantier accourt, et prend les manettes du bulldozer. Mais alors qu'il est en train d'essayer d'enlever l'énorme pierre, celle ci se met à briller d'une lueur bleutée, et irradie le pauvre conducteur qui tombe, gravement blessé.
Le reste de l'équipe ne comprend pas ce qui est arrivé au conducteur, qui depuis souffre le martyr, et psalmodie d'étranges phrases à propos de quelque chose de bleu avant de mourir.
Mais il y a pire : alors qu'ils reprennent le bulldozer pour travailler, celui-ci prend vie, et essaye de les tuer !


killdozer

Car en fait (et on l'a vu au début du film), une météorite s'est écrasée sur terre ! Et le gros caillou sur lequel ils ont buté, en l'occurrence, c'est cette météorite ! Incroyable, non ?
N'espérez pas d'autres explications... C'est tout ce que l'on saura sur cette météorite. Pourquoi elle tue ? D'où vient-elle ? etc. Autant de questions qui restent sans réponse.
Par contre, vous aurez beaucoup de parlottes, de "et comment va-t-on faire" et des "pourquoi est-il mort" et des "il faut trouver un moyen de l'arrêter".
Et un à un, ces bons hommes vont mourir, tous plus stupidement les uns que les autres. Car franchement, si demain vous étiez poursuivi par un énooooooorme bulldozer (un killdozer, pardon), est ce que vous iriez vous cacher dans un petit tube en métal ? Ou est ce que vous resteriez dans votre jeep à le regarder vous écraser ?


killdozer

Ce film est lent.
Aussi lent que les protagonistes du film. Car le "Killdozer", qui pourtant plafonne à 5km/h grand maximum, réussit toujours à les avoir, aussi incroyable que cela puisse paraître. Alors bien sûr, les acteurs prennent des mines de circonstance et l'air fataliste quand la pelle les écrase. Mais tout de même ! C'est difficilement crédible !
Seule réussite, le bulldozer, qui semble définitivement plus vivant que les héros... Et je crache de la fumée noir, et je fais les gros yeux (enfin, les pleins phares, si vous préférez), et je fais des grondements, je lève la pelle, je descend la pelle, je lève la pelle... Non vraiment, sa performance est des plus honorables !
Mais pour le reste...


killdozer

Pourtant, l'histoire est tirée d'une nouvelle d'un auteur de science fiction qui a une petite réputation, Theodore Sturgeon. Qui plus est, le mythe de la machine qui se venge de l'homme donne parfois de bons films, comme l'excellent "Christine" de Carpenter, ou encore "Duel" de Steven Spielberg.
Pourtant, impossible de ressentir la moindre once de peur en voyant ce film. Même l'amusement qui s'installe dès le début s'évanouit vite pour laisser place à un ennui profond (comme un trou fait par un bulldozer).
On aurait pu attendre mieux, d'autant que le casting, bien qu'uniquement masculin, n'est pas si mauvais, avec des acteurs qui ont fait leurs preuves comme Clint Walker (essentiellement connu pour son rôle dans "Les 12 salopards") ou Neville Brand (le psychopathe dans "Eaten Alive" de Tobe Hooper), et le réalisateur est assez chevronné dans le milieu de la télé.


killdozer

Finalement, c'est ce qu'on retiendra de "Killdozer" (hormis le titre) : c'est un téléfilm. Pas même de ces téléfilms que l'on regarde agréablement, sans se prendre la tête. Juste un mauvais petit téléfilm.
Ennuyeux au possible, les quelques scènes où apparaissent le bulldozer-tueurs ne suffisent pas à réveiller l'angoisse, d'autant que tous les meurtres sont suggérés, pour ne pas dire cachés. Ajoutons à cela une bonne dose d'incohérence, et on obtient un film assez indigeste, pour ne pas dire soporifique.
Bref : aucune émotion ne ressort du film, et c'est bien dommage.
On est à la fin jaloux des quelques victimes que tue Killdozer : elles au moins, n'auront pas à voir comment se dénouera cette folle histoire.


maht

Affiche(s)

jaquette