* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

i drink your blood

i drink your blood
Aka: buveurs de sang, blood suckers

i drink your blood

Une bande d'affreux hippies satanistes et drogués s'installe dans un hôtel à l'abandon près d'une bourgade de quelques habitants.
Comme ils sont mauvais comme la gale, ils agressent tour à tour la jeune serveuse de l'épicerie ainsi que son grand père et les forcent à prendre du LSD.
Le grassouillet gamin de la famille décide alors de les venger en mettant dans la savoureuse tarte à la viande (unique plat vendu dans cette épicerie) du sang infecté de la rage qu'il a prélevé sur un chien errant.
Les méchants hippies (à l'exception d'un : le pas méchant hippie de la bande) se régalent en mangeant ce met si ragoûtant sans se douter du subterfuge.
Et voilà nos joyeux lurons atteints de la rage ! Ce qui va, bien entendu, décupler leurs plus bas instincts qui étaient déjà bien apparents...


buveurs de sang

Ne vous y trompez pas, "I Drink Your Blood" n'est pas une comédie, bien qu'il provoque chez le spectateur des crises de fou rire incontrôlables. C'est un film d'horreur de série B.
Mais pas un film de série B comme les autres et il surprend d'emblée par sa qualité technique. Bizarrement, et malgré le peu de moyen, la réalisation est correcte. Le film est bien monté, il n'y a rien à y redire. On pourrait presque penser que le film est réalisé par un pro.
L'aspect amateur réside dans tout le reste.
D'abord, le scénario. Proche du zéro, il est un prétexte pour montrer les atrocités perpétrés par notre gang de hippies. Malgré tout, on ne s'ennuie pas, les scènes s'enchaînent mais ne se ressemblent pas, montrant à quel point le réalisateur a de l'imagination. On rit gaiement toutes les cinq minutes. Et parfois on se demande si le film ne contient pas également du second degré.
Que ce soit voulu ou non, on se régale de voir ses hippies agir. Les acteurs sont tout à fait crédibles. Ils campent bien leurs rôles, particulièrement le noir et l'indien, chef de bande, qui simulent à merveille la rage.


i drink your blood

Ensuite, le film entier est hyperbolique. Tout y est exagéré. A commencer par les personnages : les gentils sont de bons citoyens sans préjugés, sans défauts. Les hippies, par contre, combinent à la perfection tous les péchés possibles. Ils sont définitivement méchants et ne connaissent pas la morale. Sexe et violence sont leurs lots quotidiens. Ils pillent, violent, tuent. Ces barbares vont même jusqu'à chasser les rats de l'hôtel et les manger ! La hippie nymphomane poussera le vice jusqu'à draguer le sale mioche grassouillet. Pour égayer le tout, nous avons l'honneur de voir quelques seins dénudés et torses musclés car les hippies, c'est bien connu, aiment faire l'amour et la guerre...
Malgré tout ceci, le film ne sombre jamais dans le malsain et c'est avec grand art que David E. Durston réussit à rendre tout ce petit monde sympathique sans mettre mal à l'aise le spectateur.


buveurs de sang

Pourtant "I Drink Your Blood" est bien gore, oscillant entre mise à mort de petits lapins, de biches et la décapitation joyeuse des habitants du village.
Au fil des séquences, tout va crescendo, le rythme suit celui des contaminations. En effet, la nymphomane, qui forcément couche avec tout le monde, va contaminer les trois quarts des habitants et ceux ci vont être pris à leur tour de folie meurtrière.
Ainsi, on se retrouve à la toute fin avec une multitude de personnages enragés courant dans tous les sens, de la bave glaireuse (dentifrice ou yaourt ?) à la bouche, brandissant si possible un objet contondant à la main type hache, machette, jambe, bras arraché...
La musique stridente vient ajouter une touche supplémentaire à cette folie délirante d'images, elle pourrait à haute dose sûr rendre épileptique le plus sein des êtres humains.
Bref, le film se termine de façon époustouflante, dérive de folie hilarante et surprenante.


i drink your blood

Pour conclure, je dirais que "I Drink your Blood" est LE film de série B. S'il ne devait en rester qu'un, ce serait celui là.
Exceptionnel, il combine tous les atouts de la production petit budget sans jamais sombrer dans le graveleux et le sordide.
C'est un film joyeux, excessif et attachant que je vous conseille vivement de voir en version française car le mauvais doublage ajoute une touche somptueuse à ce film déjà bien impressionnant.En effet, si on ne peut réprimer son désir que le mioche grassouillet se prenne des baffes, en version française on a qu'une envie : c'est qu'il se fasse torturer par le méchant hippie !
Un chef d'oeuvre à voir et à revoir, qui ne vous lassera jamais.


bloodyjane

Affiche(s)

jaquetteposteraffiche