* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

batman

batman
Aka: batman: the movie

batman

Quatre des plus grands supers vilains de Gotham City, Catwoman, Le Pingouin, Le Joker et le Sphinx, ont décidé de s'unir pour voler une machine à déshydrater les humains. Ils veulent s'en servir pour faire chanter l'humanité tout entière en réduisant en poussière le conseil de sécurité des Nations Unies...
Heureusement, Batman et Robin sont au courant de la menace, et vont intervenir pour empêcher ces scélérats de mener à bien leur terrible dessein, à grand renfort de Bat-gadgets et de Bat-véhicules.
Mais Batman (et Robin) arriveront-ils à déjouer ce complot machiavélique ??? WHAM !!!


batman: the movie

Nous avons tous le souvenir du célèbre générique de la série de 1965 " Batman ", avec Adam West. Série exubérante, réplique assez délirante du comics original de Bob Kane, jouant énormément sur le côté "bon enfant" et héroïque de Batman.
La série ayant cartonné, les producteurs se devaient de faire un film, chose faite en 1966, entre la première et seconde saison.
Avant le générique haut en couleur, un petit message remercie les ennemis du crime et les criminels pour leur inspiration, dédicace le film à tous ceux qui aiment l'aventure, et le rêve... et annonce la couleur par quelques gags. Une voix off pose ensuite la trame de l'histoire, et nous voilà embarqués dans les aventures des "courageux duettistes héros du Bien" : Batman et Robin. POW !!!


batman

Et c'est un festival de bonne humeur que nous offre ce film. Faisant fi du réalisme, tout ici est grossi à la loupe, des caractères des personnages aux événements, pour faire rire et divertir. Nous avons donc un Batman et un Robin parlant avec emphase, n'hésitant pas à ajouter "Bat" devant tout ce qu'ils touchent, usant de tous les bat-gadgets pour venir à bout des situations toutes plus incongrues les unes que les autres... voir grotesques.
Rien que dans les 5 premières minutes, on nous place : le changeur de costume instantané, la Bat-mobile, le Bat-coptère, la bat-echelle, le Bat-spray anti requin, etc... Une formidable entrée en matière !
Et c'est un vrai régal d'écouter Batman parler (même dans la version française qui, soulignons le puisque c'est rare, est excellente) dans un jargon technique surréaliste, ou faire des déductions tout à fait hasardeuses face aux énigmes du Sphinx. Les dialogues sont d'ailleurs décalés et surjoués, que ce soit Batman, les super vilains, ou n'importe qui d'autre, qui parle. THWACK !!


batman: the movie

Les supers vilains, quant à eux, sont les caricatures que l'on connaît. Méchants et sournois, ils rajoutent au ressort comique du film, mais ils manquent singulièrement de charisme, si ce n'est le pingouin qui tire son épingle du jeu.
Finalement c'est Batman, LE super héros, qui se devrait d'être exempt de tout défaut, qui fait bien plus rire que ces méchants de pacotilles. Pourquoi ?
Et bien, parce qu'il fait l'effet d'un héros malgré lui. Ou d'un anti-héros. D'abord, il se fait berner à chaque fois par les super vilains, surtout quand les traquenards sont grossiers. Ensuite, Batman est quand même souvent sauvé in extremis par un heureux hasard (un marsouin qui se prend une bombe alors qu'il n y a plus aucun espoir, par exemple)... Et je ne parlerais pas de la fin du film, qui laisse douter des capacités de notre héros en collant. Bref, on est loin de l'image du super héros moderne, ou de ce que sera Batman dans le film de Tim Burton en 1989. Autre époque, autres moeurs...
BIFF ! ZAP !!


batman

Face à cet OVNI, on adoptera deux positions :
- soit on adore (et c'est mon cas) le coté kitch et flashy, l'humour volontairement second degré, le côté "bon enfant" tout public, les dialogues et le ton.
- soit on déteste parce que ce n'est pas le Batman sombre qu'on a plus l'habitude de voir de nos jours. (Qui tient plus du Batman du (grand) Frank Miller)
Et pourtant, face à la darkification des héros, notamment au cinéma, mais aussi dans le jeu vidéo, il est agréable de voir un super héros qui n'a pas un balai dans le c...occyx ! (Se demandant le "pourquoi du comment", hésitant entre le bien et mal, le tout dans une combinaison en latex noir.)
Notre Batman fait juste de son mieux pour vaincre les méchants, et c'est agréable. C'est aussi agréable que de voir le Captain America original lancer des blagues vaseuses en tatanant du nazi, ou Spiderman faisant de même avec les supers vilains.
Bref, pour tous ceux qui pensent que si les supers héros ont le droit d'être sérieux, ils ont aussi le droit de ne pas l'être : courrez voir ce bat-film ! ZWAPP !!


maht

Affiche(s)

jaquetteposteraffiche