* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

bangrajan

bangrajan
Aka: bang rajan, legend of the village warriors

bangrajan

Au 18ème siècle alors que le royaume du Siam subit une fois de plus les attaques des Birmans, un petit village du nom de Bangrajan fait de la résistance. En effet les villageois réussissent à repousser avec succès les nombreuses attaques, mais peu à peu ils se retrouvent à court d'hommes et quelques peu dépassés par les événements. Il décident alors d'envoyer des messagers voir le roi, qui siège à Ayuthaya, et qui finit par refuser de leur donner des canons de crainte qu'ils ne tombent entre les mains des Birmans en cas d'échec militaire. Les villageois, avec l'aide de clans et de guerriers locaux vont alors comprendre qu'ils ne pourront compter que sur leurs lames et leurs haches pour faire face à l'envahisseur. Il va alors s'en suivre des batailles si acharnées et sanglantes qu'elles marqueront à tout jamais l'histoire de la Thailande...


bang rajan

Ce qui fait l'intérêt majeur de "Bangrajan" c'est son côté historique et surtout la façon dont les batailles, qui n'ont rien à jalouser à un film comme "Braveheart", sont filmées. En effet Tanit Jitnukul a voulu rendre l'aspect violent et spectaculaire qu'une guerre pouvait avoir à cette époque. Et il y parvient plutôt bien car il ne laisse pas de place aux états d'âmes, laissant ainsi la part belle à la boucherie, la vraie, celle que l'on pouvait retrouver sur un champs de bataille où les adversaires n'avaient pour issue que la victoire ou la mort ! Ainsi on a droit à des combats sans pitié à la hache, au sabre, à la machette, au marteau de 20 kilos... Ajoutons à cela quelques canons par-ci, des cavaliers par-là... Oui, on s'y croirait et on prend vraiment son pied à voir toutes ces batailles de plusieurs centaines de guerriers enragés et prêt à casser du Birman jusqu'au dernier.


bangrajan

Ceci dit en dehors des scènes de combats, l'histoire qui se déroule dans le village n'a rien de très palpitante, et c'est là où la faiblesse scénaristique de "Bangrajan" apparaît. Dommage car en mettant en scène des acteurs aussi calibrés que Kraiputr Winai ("Nang Nak", "Spicy Beauty Queen"...) Ngam Dee Jaran, Theerayut Pratyabamrung...
On se dit que le réalisateur aurait dû être beaucoup plus ambitieux pour le scénario. Car les personnages jouent pourtant de manière suffisamment crédible pour que l'on s'attache à eux, et la mise en scène quant à elle est plutôt bonne. Avec une mention spéciale pour Bin Banleurit dans le rôle de "Tong Maen", l'ivrogne de service qui néanmoins manipule la hache comme un Dieu, et qui contribue pleinement, à cheval sur un buffle aux cornes démesurées, à rendre la bataille finale mémorable ! Précisons aussi que les acteurs ont fait un petit séjour dans un village reconstitué pour l'occasion en pleine forêt, juste avant de tourner le film, histoire de s'imprégner de l'ambiance et des moeurs de l'époque.


bang rajan

On peut aussi se dire au visionnement de "Bangrajan", qu'il vire par moment au cliché nationaliste thaï, avec les horribles et monstrueux Birmans d'un côté (la scène où les corps sont empilés dans le village...) et les "gentils tout plein" et magnifiques Thaïs de l'autre. Ajoutons à cela une fin au léger parfum de propagande, avec un gros plan sur le monument aux morts de "Bangrajan". Mais en toute objectivité le but était aussi la mise en scène d'un fait historique. Et Tanit Jitnukul a d'ailleurs tout fait pour nous immerger dans l'ambiance de l'époque jusque dans les moindres détails.
Ainsi les costumes, les chorégraphies des combats, les effets sonores et les décors sont tout à fait probants et viennent apporter une touche de réalisme non négligeable à l'ensemble. Ajoutons à tout cela les nombreux combats à couper le souffle, filmés caméra à l'épaule, et qui nous font presque prendre part à la bataille !


bangrajan

Malgré ses quelques défauts, "Bangrajan" est un bon film de guerre qui ne manquera pas d'éblouir les fans du genre avec ses scènes de batailles, d'embuscades et de poursuites en pleine forêt. Il se démarque de la plupart des autres films de guerre thaïs par son aspect ultra violent et barbare et sa fin sans "happy end". Alors effectivement, on peut dire que le scénario est calqué sur les faits historiques, mais si l'on prend du recul, on se rend compte que ce film est une petite réussite, dans le genre film de guerre. Car Tanit Jitnukul a le mérite d'avoir voulu faire ici quelque chose de différent et de très abouti esthétiquement, en nous montrant aussi un côté de l'Histoire, très peu ou pas assez connu du public occidental.
Destiné au début à un public Thaï, "Bangrajan" est donc une épopée guerrière divertissante et surprenante, qui ne manquera pas de convaincre les non initiés à l'Histoire et à la culture Thaï. A voir donc pour son côté historique, spectaculaire, et guerrier !


benhoa

Affiche(s)

jaquetteposteraffiche