* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

anno 2020 - i gladiatori del futuro

anno 2020 - i gladiatori del futuro
Aka: 2020 texas gladiators, 2020 freedom fighters, one eye force

anno 2020 - i gladiatori del futuro

2020 - Texas. Après une guerre atomique, le monde est parti à vaux l'eau. Des bandes de tueurs tuent. Des rôdeurs maraudent. Des pillards pillent, des troupes s'attroupent et les geignards geignent.
Heureusement, parmi cette engeance impie se trouvent cinq bonshommes, les "Rangers", pour faire régner l'ordre et la justice tout en utilisant les mêmes méthodes peu catholiques que les méchants sus-nommés.
Un jour qu'ils sont en train de sauver des nonnes d'une bande de vilains pillards, Catch-Dog, l'un des héros, cède à la tentation et décide de passer du côté sombre en essayant de violer une jeune femme. Nisus l'en empêche et le renvoie du groupe avant de tomber amoureux de la jeune femme, Maida. Il part alors vivre avec elle dans une colonie.
Quelques années plus tard, Nisus et Maida sont heureux. Mais arrive une bande de motards commandée par Catch-Dog qui attaque le village. La défense s'organise, mais Nisus et les hommes du village ont du mal à résister, d'autant que les motards se font seconder par des militaires suréquipés.
Un homme est derrière tout ça : Black-One, un dictateur sanguinaire qui veut mettre en place un "ordre nouveau" à coup de schlags, de camp de travail et autres joyeusetés.
Mais les 3 "Rangers" restant veillent.


2020 texas gladiators

Ah les fameux Post-Nuke !!! Ces films qui, quand j'étais enfant dans le vidéo-club, faisaient briller mes yeux d'une excitation non feinte. Je touchais du bout des doigts cette petite étiquette jaune tamponnée qui signifiait : "prend moi jeune fou, tu m'introduiras dans le magnétoscope et toi et moi, nous passerons une heure trente de folie, de poursuites de motos, d'attaques à la mitraillette, de voitures modifiées sur fond de désert ". Puis je tendais la petite étiquette jaune à mon père qui prenait quelques belmondoseries, et jamais ne cédait à ma requête de se fader certains de ces nanars. Enfin, pas toujours...
Que je le comprend aujourd'hui !
Car la blondeur de mes cheveux ayant passé, le charme de ces films n'opère plus sur moi. En vain, si je suis excité lorsque j'appuie sur le bouton "lecture", l'excitation laisse généralement place à l'ennui.
Que voulez vous, je me fais vieux !


anno 2020 - i gladiatori del futuro

Après ce paragraphe sans intérêt aucun sur ma prétendue vieillesse, parlons de "2020 Texas Gladiators."
Les films de Joe D'amato ont pour réputation de racler le fond de l'exploitation, si vous me permettez cette expression triviale. Maître ès Post-Nuke, stakhanoviste de l'érotisme softcore, grand manitou de la triperie gore, on ne retient que rarement ses scénarios qui tirent souvent de nombreuses ficelles largement usées.
"Anno 2020 - I Gladiatori Del Futuro" ne fait pas exception, et reste d'un niveau assez moyen. Le scénario, sans être formidable d'ingéniosité, met en avant une action débridée (pour l'époque) : mitraillette, indiens du futur, armée post-modern suréquipée et protégée par des boucliers invisibles, punks, motards, désert, poitrines opulentes et dénudées, violence... tous les ingrédients essentiels sont là.


2020 texas gladiators

L'ensemble est forcément hyper-stéréotypé : le Ranger asiatique, le jeune ranger blondinet qui retournera sa veste, le méchant néo-nazi droit dans ses bottes, les méchants punks à moto. Ne manque plus que le Ranger Noir qui reste étonnamment absent...
Bien sûr, quelques effets ne fonctionnent plus de la même façon qu'il y a 25 ans. Ainsi, les indiens du futurs sur leur cheval prêtent à rire aujourd'hui... D'autant qu'ils ne ressemblent pas vraiment à des indiens, mais juste à des types avec des perruques et des bandeaux sur la tête !
De même pour les tenues des membres de l'armée de "Black One", qui ressemblent plutôt à des tenues de paintball, et les boucliers à du carton recouvert d'aluminium.
D'ailleurs, d'une façon générale, "2020 Texas Gladiators."ne fait pas dans la dentelle et l'ensemble est assez "premier degré".
Mais considérant un budget assez minime, on peut dire que d'Amato sans tire plutôt bien.


anno 2020 - i gladiatori del futuro

Bref, "Anno 2020 - I Gladiatori Del Futuro" possède toutes les qualités des post-nuke, ainsi que tous les défauts qui sont inhérents à ce genre de film (allez, au hasard : "Wheels Of Fire" de Santiago, un autre spécialiste du genre.)
Pour les bons côtés, on peut citer, en vrac : de l'action, des cascades, une relative candeur, d'opulentes poitrines, de l'humour bas de gamme, des personnages haut en couleur.
Pour les mauvais côtés : un scénario assez pauvre, une réalisation minimaliste, une interprétation caricaturale.
Bref, on découpera le film en trois : la première demi-heure, amusante. La seconde : doucement ennuyeuse. La troisième : profondément soporifique.
Heureusement, quelques éclats de rires, quelques scènes d'actions empêchent d'appuyer sur le bouton stop.
Bref, un film dans la lignée des films de .... Joe D'amato !


maht

Affiche(s)

jaquette