* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

chinese ghost story 3 (a)

chinese ghost story 3 (a)
Aka: sinnui yauman 3 : do do do, histoire de fantômes chinois 3

chinese ghost story 3 (a)

Bien curieuse suite que ce "Histoire de Fantômes Chinois 3" qui est une suite directe du premier volet, et qui ne tient pas compte des événements du second volet. On y retrouve donc l'atmosphère du premier, mais avec moins de combats, peut être un peu moins d'ambition pour le scénario, mais tout autant de romantisme, de magie et de mysticisme. Ce film garde tout de même son lot d'originalité, et il est de taille, car mis à part les fantômes qui veulent séduirent les hommes, l'ensemble des mentalités a changé puisque l'on se retrouve des années plus tard, un siècle pour ainsi dire... sur les mêmes lieux, mais avec en partie, d'autres protagonistes.
Un siècle plus tard, après les événements du temple de l'Orchidée. Un moine bouddhiste (Lau Shun) et son disciple Fong (Tony Leung) voyagent vers un autre temple pour y livrer un Bouddha en or. Mais après quelques mésaventures avec des brigands sur le chemin, ils décident de s'arrêter un moment et de trouver refuge au temple de l'Orchidée. Mais pendant la nuit le grand moine flaire la présence de fantômes et décident alors de partir se balader en pleine forêt pour les chasser, en laissant à Fong la garde du Bouddha en or. Seulement un fantôme (Joey Wang) nommé Lotus réussit à rentrer dans le temple et à s'approcher de Fong pour le séduire. Il réussit à résister mais il fait malencontreusement tomber la statue sacrée qui finit par se casser. Les jours suivants lorsque le moine a le dos tourné, Fong et Lotus se lient d'amitié, mais un phénomène inattendu va menacer la vie du grand moine. C'est alors que Fong va devoir faire appel à un chasseur de primes nommé Yin (Jacky Cheung) et à Lotus pour le sauver.


sinnui yauman 3 : do do do

Avec une nette amélioration des effets spéciaux par rapport au second opus, "Histoire de Fantômes Chinois 3" comporte quelques scènes plutôt bien montées, comme lors de l'utilisation des pouvoirs magiques du vieux moine, les attaques de la longue langue ou encore l'envol de Tony Leung dans le ciel lorsqu'il est recouvert d'or. Ching Siu Tung nous offre aussi une très belle palette visuelle, avec des décors et des costumes splendides aussi bien pour les scènes nocturnes que pour les scènes en plein jour, qui sont cette fois-ci beaucoup plus nombreuses que dans les précédents opus. A cela ajoutons aussi le thème principal, différent du premier et du second volet, qui est tout à fait splendide. On peut dire qu'il contribue grandement à l'aspect romantique et sentimental de certaines scènes. Ceci dit certains éléments du scénario sont troublants pour les personnes qui ont déjà visionné les opus précédents. En effet si l'on considère que le choix d'un lieu identique au premier est volontaire, alors on se dit que Lau Lau (le démon à la longue langue) n'a pas été terrassé par Ying Chek Hsi le moine Taoïste. Et puis il y a Lit Siu See, le fantôme du premier opus : si elle apparaît une fois de plus sous forme de fantôme, au même endroit, un siècle plus tard, c'est qu'en définitif, elle n'aurait pas réussi à se réincarner dans le premier opus !!!!
Oui, tout cela vient à mon sens apporter de la confusion à l'ensemble, même après avoir visionné une bonne dizaine de fois la série...


chinese ghost story 3 (a)

Le casting d'"Histoire de Fantômes Chinois 3", n'est pas extraordinaire par rapport au précédent opus, mais on y retrouve tout de même de bons acteurs. D'abord il y a Tony Leung en disciple bouddhiste plutôt romantique, qui passe son temps à flirter avec Lotus lorsque son maître a le dos tourné. Il se débrouille très bien dans ce genre rôle qui lui est plutôt inhabituel, sans pour autant égaler la prestation de Leslie Cheung dans le premier opus. Puis il y a Joey Wong, plus sulfureuse que jamais, qui se retrouve une fois de plus en fantôme, et se fait ici remarquer dans un rôle beaucoup plus sexy que dans les précédents, avec une utilisation bienvenue de pauses aguichantes et de décolletés plus que généreux. Notons aussi Jacky Cheung en super chasseur de prime sans foi ni loi, qui n'est intéressé que par l'argent et qui finira par découvrir au fil de l'histoire le véritable sens des valeurs humaines. On retrouve Lau Siu-Ming en grand démon asexué et maître esclavagiste des fantômes et âmes perdues, qui a conservé son rôle du premier volet. Il est toujours aussi crédible, et on finit toujours par se demander si c'est un homme ou une femme !


sinnui yauman 3 : do do do

Ceci dit le rythme du film est parfois un peu lent, mais de nombreuses scènes d'actions bien réparties, viennent ajouter du punch à l'ensemble. A ce propos, notons que les combats sont assez bien chorégraphiés (une fois n'est pas coutume) et font toujours honneur à l'aspect mystique et irrationnel de la série ! Avec entre autres Yuen Bun ("The Blade", "Legend of Zu"...) et Ma Yuk-Sing ("Swordman 2", "Dr. Wai"...) aux commandes des chorégraphies, Ching Siu-Tung arrive une fois de plus à mettre en scène des combats impressionnants. Ainsi on a droit à un Jacky Cheung qui excelle dans les combats et le maniement de son sabre géant, auquel les brigands n'échappent pas ! D'ailleurs la scène du début et particulièrement bien faite et elle pourrait nous faire penser à de très bons films de sabre comme "The Blade" de Tsui Hark. N'oublions pas non plus le style toujours aussi aérien et gracieux en ce qui concerne les combats entre moines et fantômes, avec l'utilisation généreuse (cinéma hongkongais oblige) de câbles. Par exemple lorsque les vieux maîtres poursuivent les démons dans la forêt.


chinese ghost story 3 (a)

Avec "Histoire de Fantômes Chinois 3", l'intérêt majeur du scénario n'est pas l'action ou l'humour mais plutôt l'histoire romantique qui se déroule, et les tournures que peuvent prendre les relations humaines entre le monde réel et l'au-delà. Moins dynamique et plus romantique que le second opus, il est donc à voir en partie pour la poésie et le léger parfum d'érotisme qu'il dégage, avec la sublime Joey Wong qui une fois de plus vaut le coup d'oeil à elle seule. Mais on sent que la série s'essouffle sur ce troisième et dernier volet, qui reste tout de même un bon film. Enfin un des autres points forts et particuliers du film, est la façon dont Ching Siu Tung jongle de manière touchante, entre l'aspect sombre et cruel de l'au-delà et l'aspect romantique d'un amour impossible entre humains et fantômes. Ceci dit (et personnellement) il est conseillé de le visionner après avoir vu les opus précédents. On ne peut donc rester insensible face un tel film, qui ravira certainement les fans de la série et surprendra les autres !


benhoa

Affiche(s)

jaquetteposteraffiche