* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

legacy (the)

legacy (the)
Aka: psychose phase 3, the legacy of maggie walsh

legacy (the)

Maggie est une architecte d'intérieur si réputée qu'elle reçoit un jour un appel mystérieux d'un homme lui demandant de venir passer une semaine en Angleterre pour réaliser un projet... secret.
De plus, il propose de la payer, d'avance, 50 000 dollars. Dur de résister à l'offre, mais Maggie est pleine de persuasion et Pete, son amant , ne peut que s'incliner. Direction l'Angleterre pour en savoir plus, et au pire profiter du pays natal de Maggie.
Mais alors qu'ils se rendent sur le lieu de rendez-vous à moto, ils sont renversé par une voiture. Heureusement, plus de peur que de mal, mais la moto est hors d'usage. Cependant, la personne qui l'a renversé, un certain Lord Mountolive, leur propose de déposer la moto à un garagiste du coin, et de venir prendre le thé le temps qu'il la répare.
Bloqué dans le manoir, les deux jeunes gens doivent se rendre à l'évidence : ils ne seront pas seuls, car arrivent six autres riches invités.
Dès lors, Lord Moutolive disparaît.
Tout le monde est ici pour bénéficier de l'héritage. Mais de quel héritage peut il bien s'agir ?


psychose phase 3

Bien sur, les jeunes gens ne pourront plus partir du manoir, et d'ailleurs Maggie, par la force des choses, n'aura pas non plus réellement envie de partir. Ils devront subir les meurtres étranges qui vont se perpetré ici; car "The Legacy" est un huis clos meurtirer.
Alors bien sur, lors de leurs (nombreuses) tentatives de partir de l'antre de Lord Mountolive, ils parviendront parfois à quitter le château, mais ce sera toujours pour y revenir, par on ne sait quelle magie - ou mauvais coup du sort.
"The Legacy" n'a rien d'étonnant. Tout est assez planifiable, et le scénario manque parfois de cohérence... On a du mal comprendre par exemple pourquoi tout le monde est au courant de l'héritage de Mountoliver à part Maggie, qui débarque ?
De même, pourquoi provoquer un accident (et casser une belle Triumph !) alors que de toute façon, la jeune femme se dirigeait vers le château.


legacy (the)

Pourtant, l'intérêt que j'ai eu pour le film est réel.
Il s'agit avant tout d'un film d'ambiance, et par cela, on se rend compte de l'importance du staff anglais - le film est une production américano-britannique. Car le film fleure bon les films 'so british' de la Hammer, et le fait que Jimmy Sangster, le fameux scénariste de la firme anglaise, signe le scénario n'y est sans doute pas étranger.
La réalisation de Richard Marquand est correcte. Le monsieur n'est pas très connu, on ne retiendra sans doute de lui que "Le retour du Jedi" qu'il a réalisé pour George Lucas. Pas le film du siècle, et les effets spéciaux de "The Legacy" ne sont certes pas de la qualité d'un 'Star Wars'. D'ailleurs, ces effets sont très discrets - puisque je vous dis que tout ici est question d'ambiance !


psychose phase 3

Ce qui, peut-être, rend le film si intéressant, c'est l'interprétation. Nous n'avons pas de grand nom du cinéma, mais la fine équipe de second couteaux - Sam Elliott en tête, Charles Gray et Lee Montague en seconde ligne - porte littéralement le film.
Tant et si bien qu'on en finit par se foutre complètement de l'histoire qu'on devine à l'avance pour se laisser porter, et on cherche nos propre intérêt, une raisonnance.
L'intrigue nous tire, inlassablement, vers la quête du meurtrier, qui saute comme le nez au milieu de la figure; les hôtes pourtant, rament et se soupçonnent les uns les autres - que voulez vous, on ne peut pas être riche ET intelligent, fallait choisir !
J'ai préféré me demander qui étaient la servante Adams, essentielle dans le film et dont on ne saura au final, rien, ou si peu.
Ou encore, me poser la question de l'héritage tant convoité, et de qui le vieux Moutolive, même si on se fait une idée assez vite.


legacy (the)

"Psychose Phase 3" est, au final, un chouette petit film. Oh, pas le film du siècle, mais un vrai chouette petit film, une découverte.
Par contre, 'The Legacy" n'a aucun, mais aucun, rapport avec "Psyschose". On a du mal alors à comprendre comment le traducteur fou a pu simplement y faire référence, mais les lois du marketing sont impénétrable.
La fin est entendue, comme le reste du film, pourtant point une interrogation salutaire quand Maggie donnera un anneau à son conjoint, synonyme d'une mort presque certaine. Est-ce que cet interrogation est une volonté du scénariste, ou est-ce encore mon esprit qui a divagué...


maht

Affiche(s)

jaquetteposter