* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

kamen rider zo

kamen rider zo
Aka: masked rider zo

kamen rider zo

Quand Kamen Rider se réveille au milieu d'un capharnaüm semi-végétal, il ne se souvient de rien. Mais deux phrases lui tournent dans la tête : "néo-organism" et "...protège Hiroshi".
Intrigué, il part à la recherche de ce fameux Hiroshi.
Pendant ce temps, dans une casse automobile, une petite boule volante non identifiée tombe du ciel, et à partir des différents éléments de la décharge (un vélo, un portière de voiture, etc.), construit un monstre sordide qui, lui aussi, part à la recherche d'Hiroshi.
Et Hiroshi, lui, rentre de l'école, tout innocent qu'il est. Il est soudainement attaqué par le monstre ! Il fuit alors, et se réfugie dans un entrepôt désert. C'est à ce moment que Kamen Rider choisit d'entrer en action. Et après un combat acharné, il envoie le néo-organisme ad patres, empalé sur un pieu.
Mais est-ce que le néo-organisme est bien mort ? Et est-ce que Kamen Rider va se souvenir de son passé ? Est-ce qu'il y a un lien entre ces deux personnages qui courent après le petit Hiroshi ? Et est-ce que Kamen Rider est le plus grand super héros de la terre selon moi ?


masked rider zo

Les réponses sont respectivement : non ; oui ; oui ; oui !
La petite histoire d'abord. "Kamen Rider" est né dans les années 70 avec un manga d'un certain Ishinomori Shotarô : il devient quasi-simultanément un super héros de série télévisé, légèrement plus connu en occident sous le nom de "Masked Rider". Depuis, il y eut autant de Kamen Rider que de boutons sur la figure d'un adolescent (Kamen Rider Kuuga, Agito, Black, etc.).
On accroche ou pas à ce genre de série. Certains crient au génie, d'autres à l'arnaque pure et dure. Personnellement, ayant la chance de posséder quelques épisodes de la première série, je peux dire que j'adore "Kamen Rider". J'aime la fraîche candeur des épisodes des années 70, fermetures éclairs apparentes et monstres caoutchouteux, ponctués par le "Rider Kick" final, avec la belle écharpe rouge volant au grès du vent, les sbires maléfiques, etc...
Mais bon, un "Kamen Rider" est un "Kamen Rider". Et là, j'ai la chance d'avoir un moyen métrage de 1993. Formidable !


kamen rider zo

La forme reste assez basique. Un méchant monstre (grrrrrr) qui veut du mal à un petit enfant innocent. Le méchant savant qui est en fait le gentil papa de l'enfant. Et le super héros qui vient mettre son nez dans l'histoire. Pas de sbires, mais deux "petits" monstres qui viendront gêner la progression du héros. Rien d'extraordinaire, mais on n'aime pas ce genre de série pour la complexité des histoires.
Peu de discours et beaucoup d'actions, un zeste de drame à deux balles, un soupçon de cascades, un monde parallèle, le tout sur fond de musique rock et de trompettes héroïques sur claviers "midi"... que demander de plus ?
Et vous savez quoi ? Si le film ne casse pas des briques (on s'amuse bien tout de même), si il n'est pas vraiment au dessus d'un épisode normal de série, il y a quelques petits détails intéressants sur lesquels j'aimerais revenir.


masked rider zo

En effet, il y a quelques bonnes surprises. Surtout du côté des effets spéciaux : le très bon côtoie le très mauvais. Dans le très beau, on a un monstre araignée admirable en stop-motion, qui a un visage étonnant et terrifiant. Ou encore le néo-organisme sous sa forme de demi-dieu inquiétant, qui fait penser à du Giger, et qui est très bien réalisé, etc...
Dans le très mauvais, on a les effets spéciaux numériques qui se veulent dans la lignée d'un "Terminator 2" (c'était la mode à l'époque), mais qui sont franchement mauvais. Le monstre chauve-souris, lui aussi, est assez risible, ce qui est moins grave... On est dans un Masked Rider après tout ! Si on ne peut pas se foutre de la gueule des monstres... !
J'ai parlé de demi-dieu... C'est vrai que l'histoire pompe un peu du côté d'"Akira". Et si ce n'était que ça : "Predator", "Videotron", "Alien", "Terminator 2"... On pioche à tout va dans le répertoire du cinéma fantastique, et on tourne le tout à sa sauce.
Mais globalement, tout cela se tient bien, et il y a même de bonnes trouvailles. On ne s'ennuie pas donc, et c'est l'essentiel ! Et on a hâte de voir si Kamen Rider va foutre son pied dans la gueule du méchant.


kamen rider zo

Et il le met !!! Ils ont gardé le "Rider Kick" original, même s'il a perdu beaucoup de sa superbe au passage... plus de ralenti ni de cri tonitruant, par souci de modernité sûrement. Tant qu'on est dans les regrets par rapport aux anciens épisodes, on peut se demander pourquoi Kamen Rider n'exécute pas une petite chorégraphie ou un saut périlleux pour se transformer... Il le fait un peu sans classe, comme on sert la main à son patron, passant d'homme à super héros sans même quelques éclairs... Un peu fade.
Mais cela n'est pas bien grave : le reste est très divertissant, et les 50 minutes (un peu court quand même) passe à vitesse grand V.
Du tout bon donc, si vous aimez le super héros sauterelle et sa moto (sauterelle également) ou ce genre de productions.


maht

Affiche(s)

jaquette