* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

shriek of the mutilated

shriek of the mutilated
Aka: mutilated

shriek of the mutilated

Le Dr. Ernst Prell est féru du yéti, monstre légendaire sur lequel il n'hésite pas à donner des cours à l'université. Il invite d'ailleurs ses meilleurs élèves à venir "traquer le yéti" avec lui dans la montagne.
Mais avant cela, ses étudiants se rendent à une petite soirée où est convié un ancien étudiant de ce même professeur.
Celui-là leur raconte l'aventure qu'il a vécu avec le Dr. Ernest du temps où il était son élève : ils avaient eux aussi passé un séjour dans la montagne pour "chasser" le yéti, il y a 7 ans de cela. Malheureusement (mais heureusement pour nous) une horrible chose avait eu lieu, et il en fut le seul à en avoir réchappé.
Sa femme, gênée de l'ivresse de son mari et des sornettes qu'il ne peut s'empêcher de raconter, s'excuse poliment et le ramène à la maison.
Une fois chez eux, le mari continue de boire, ce qui énerve sa petite amie. Il la tue donc pendant qu'elle-même le tue aussi en l'électrocutant dans la baignoire avec un grille pain. C'est confus n'est ce pas ???


mutilated

Nous retrouvons nos étudiants dans la montagne avec le dr, son "homme à tout faire" ( un sosie de la créature de Frankenstein) et son collègue (Carl) qui leur raconte qu'il a entraperçu le yéti et surtout qu'il l'a entendu.

Le début du film nous plonge directement dans l'ambiance... La scène d'ouverture (avant le générique), nous montre une jeune femme, yeux bandés, à côté d'une sorte de lac, qui se fait découper la tête avec une hache. Puis, la tête flotte dans l'eau, et nous voyons sous nos yeux éberlués par une telle violence graphique, une sorte de magma blanc et noir qui s'avère être un film de ce que l'on devine être un yéti, en bichromie pure (N et B , pas de gris)
Quelle mise en bouche ! Mais aussi, quel est le rapport avec un film de yéti ???


shriek of the mutilated

Place ensuite à la présentation des protagonistes, une "bande de jeunes" plutôt stéréotypés. Tenez, vous vous souvenez des jeunes de "Scooby-doo" ? Bon, ben c'est les mêmes... Pattes d'efs, rouquine à grosses lunettes, le type un peu idiot, etc... Bref, on est pas dépaysé, et c'est tant mieux.
Le jeu des acteurs est sobre avec une mention spéciales pour les jeunes filles qui n'ont qu'une position d'actrice pour signifier la peur : elles se tiennent la tête en criant et en faisant voler leur cheveux. (c'est d'ailleurs très rigolo).
Ajouter à cela une bande son des plus originales (Musique classique, psychédélique, et tribale à la fin).
Entrons dans le vif du sujet : si le film est évidement un petit budget, on ne reste pas sur notre faim.
De nombreux meurtres égrènent le film, et la moralité de celui-ci est plus que douteuse (par exemple;, il se servent d'un des cadavres pour attirer le yéti, ce qui n'est pas de très bon goût, mais franchement rigolo). De plus, ils sont assez explicites, et les effets spéciaux ne sont pas trop mal foutus. Bref, le film a tout d'un slasher, sauf qu'ici pas de meurtrier avec un masque de hockey, ou de peau (ou d'autre chose).


mutilated

Puisque nous parlons du yéti, les quelques plans (trop) courts nous montrent une espèce de peluche virevoltant entre les arbres, on a presque peur qu'elles fassent un faux pas sur une racine et qu'elle ne tombe, la paaaauuuuuvvvvreee!!
Risible au delà du nécessaire, on se dit qu'ils auraient pu faire mieux en prenant le costume du magasin de farces-et-attrapes du coin !
La réalisation n'est pas franchement mauvaise, mais le montage, lui, l'est carrément. Ajoutons à cela des incohérences, des ellipses plus que douteuses et qui vous feront froncer les sourcils, et nous sommes devant une petite perle de la série Z que sauront apprécier à sa juste valeur les connaisseurs de mauvais goût.
Par contre, des longueurs peuvent gâcher le plaisir.


shriek of the mutilated

"Alors voilà", me direz-vous, "un film de monstre de plus..." (bien que je pense qu'il n'y en ait pas assez, mais c'est mon avis). Encore un film sans histoire, sans intérêt autre que de faire rire.
Ben, un peu en fait ! ... mais pas seulement
Je ne voudrais pas casser l'intrigue de l'histoire pour ceux qui désirerait le voir, mais on s'éloigne de plus en plus de l'histoire de monstre au fur et à mesure du film, et le revirement final est tout simplement grandiose (j'y vais un peu fort quand même)!
Allez, un bon petit film avec quelques défauts, mais une scène finale qui convertirait n'importe quel incrédule !


maht

Affiche(s)

jaquetteposter