* a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

virus

virus
Aka: l'enfer des morts-vivants, virus cannibal, cannibal virus, hell of the living dead, inferno dei morti-viventi, night of the zombies, zombi 5: ultimate nightmare, zombie creeping flesh, zombie inferno, zombie of the savanna

virus

Dans une usine en Nouvelle Guinée, l'expérience "Sweet Death" tourne court. Un produit toxique fuit et contamine le personnel, le transformant en zombies avides de chair et de sang. Pire, le gaz s'échappe et contamine les populations locales, de pauvres tribus qui ne connaissent quasiment pas la civilisation moderne !
Le gouvernement envoie donc ses meilleurs hommes, des mercenaires sans foi ni loi, pour régler le problème.
Et pendant ce temps, en Papouasie, des journalistes font leur enquête. Ils vont bien vite croiser les zombies et les mercenaires... Et devoir choisir leur camp !


l'enfer des morts-vivants

Le cinéma Z italien a eu ses chefs de rang. Joe d'Amato, Sergio Martino par exemple, sont de bons techniciens ayant réalisés pas mal de films, plus ou moins mauvais.
Bruno Mattei, le réalisateur de "Virus", a fait beaucoup de mauvais films... malheureusement, ce n'est pas un bon technicien non plus.
Bref, il est souvent considéré comme le pape du Z, copieur et re-copieur à ses heures perdues, chef en haut lieu du montage à l'arrache, stakhanoviste de l'à peu près.
La qualité de ses films dépend de l'état dans lequel on les regarde : sobre, vous serez affligés, et aurez sûrement du mal à ne pas bailler. En état d'ébriété avancé ou entre amis, vous rirez sûrement beaucoup (l'abus d'alcool est dangereux pour votre santé - mais moins que les zombies !).
" Virus", plus connu en France sous le nom "Virus Cannibal", ne déroge pas à la règle du pompage à tout va.


virus

Déjà, Mattei signe son film "Vincent Dawn"... Ca ne vous dit rien ?
Nous avons donc d'évidentes références à "Dawn of the Dead" de Romero. A commencer par l'utilisation de la musique du même film, composée par Goblin. Certaines scènes aussi sont des repompages total de "Zombie". La scène de l'ascenseur, à ce titre, est assez flagrante. Mais si ça s'arrêtait là ! La quasi-totalité de la trame de l'histoire est copiée sur "Dawn Of The Dead".
Mais après tout, Bruno Mattei n'est pas le seul à copier... Il est juste moins précautionneux que les autres.
D'ailleurs, son manque de rigueur frise l'affligeant : il intercale souvent des stock-shots un peu en dépit du bon sens, pour compenser le petit budget du film. Des exemples ? Sensé se passer en Papouasie, il nous montre des images d'archives d'animaux sauvages qui ne vivent pas dans la région (éléphants d'Afrique, flamands roses, hérons, etc...). Pire, alors que l'essentiel du film se passe dans une jungle luxuriante, il nous offre des images d'animaux dans la savane... J'en passe et des meilleures.


l'enfer des morts-vivants

D'autres exemples du je-m-en-foutisme/jusqu-au-boutisme de Bruno Mattei ?
Les zombies ont parfois une force surhumaine, et parfois, sont faibles comme des nouveaux nés (selon ce qui l'arrange le plus). Ou encore, la journaliste qui se met nue et se peinturlure le visage et les seins pour aller parler au chef du village (cette scène mémorable inclut des stock-shots douteux de quelques tribus perdues).
Pendant tout le film, un des mercenaires n'arrête pas de crier "Il faut viser la tête". Mais ils continueront tous à tirer dans le ventre jusqu'à la dernière balle (assez amusant d'ailleurs).
A noter que les enfants, eux, meurent si on leur tire dans le ventre. Car une tête d'enfant qui explose, ce serait sans doute "de trop". En même temps, quand on sait que le but de l'expérience "Sweet Death" est de tuer toutes les populations pauvres de la terre pour éviter une famine...On est plus a une tête d'enfant près, si ?!...
La liste exhaustive serait très (trop) longue.


virus

Unique véritable bon point du film : les maquillages et les effets gores (signés Giuseppe Ferranti), qui sont relativement bien faits et plutôt gores...
Pour le reste, entre l'histoire malhabile, les personnages (à la fois surréalistes et stéréotypés), la réalisation (sommaire), les acteurs (involontairement comiques), la musique (bonne, mais tirée d'autres films)...
Allez, je suis en bonté aujourd'hui, la dernière scène est tout de même bien rigolote... Comme quoi !
Bref, (et comme je le disais plus haut), si vous cherchez un bon film de zombies, effrayant et gore, passez votre chemin.
Si vous cherchez un nanar Z gore et involontairement comique, pour passer en fin de soirée, foncez !


maht

Affiche(s)

jaquetteposteraffiche